TAMALOU BOURGOGNE TOUR 2018

La mode est aujourd'hui au road trip au fin
fond de l'Himalaya avec de gros trails aux sacoches carrées, mais pour des r
etraités qui n'ont ni le budget ni la santé, il fallait trouver une alternative.

Avec trois de mes compères nous avons donc organisé le premier '' Tamalou Bourgogne Tour ''

L'itinéraire sera constitué de 700 km de petites
routes et chemins qui suivent les canaux de Bourgogne (Est-ce bien raisonnables pour nos foies fatigués). Le tout en 5 jours, ça laisse du temps pour visiter les caves et les estaminets, et puis il y a les arrêts prostate, les pannes et les siestes.

Les pilotes, tous sexagénaires confirmés, 252
ans à nous quatre.

Les machines de bonnes vielles MZ dont la plus
jeune a 35 piges.


Nous partons donc le Lundi, aux aurores, 10h/10h 30 de mon repaire situé au cœur du Morvan en direction de Nevers ou nous serons accueillis chez des amis pour la nuit, 150 km qui devraient se dérouler sans encombre, je dis bien qui devraient car après s'être arrêté dans
le petit village de Lormes pour admirer le panorama et ou nous passons dédaigneusement devant la station 24/24 , la 125 de notre camarade Gilou s'arrête brusquement, check up rapide, verdict panne sèche !!!

Notre Gilou aussi adorable que tête en l'air avait oublié de faire le plein, récupération d'un litre de mélange sur l'ETZ et c'est reparti.


Pic-nic frugal aux étangs de Vaux (Paté, saucisson, camembert...) et nous repartons vers 15h après une courte sieste.

La route se déroule alors sans encombre à 50,60 km/h de croisière jusqu'à ce que la 125 de Gilou refasse des siennes. Les symptômes sont clairs et nous connaissons ces machines par cœur, c'est le petit joint du starter qui fatigue.

Moi « Je t'en avais pourtant donné un neuf il y a peu »

Gilou « C'est celui là »

On démonte, le joint est fripé comme les burnes d'un centenaire, quel menteur ce Gilou, on bricole comme on peu, dans la bagarre une vis du carbu se fait la male dans l'herbe, vive le fil de fer.

Et ça repart jusqu'à l'étape ou les copains
Nivernais nous ont préparé un BBQ fort sympathique.


La troisième étape Bonny Sens, nous visitons le
pont canal de Briard, Rogny les 7 écluses, Pizza party à Château Renard

Le lendemain matin c'est reparti
direction Ancy le Franc pour la quatrième
étape.

Quatrième jour parcours sympa, forêt d'Othe, vignoble du Châblisais, on évite encore les orages jusqu'à 7 km de l'arrivée ou nous prenons la saucée. Heureusement le gîte municipal est confortable et les motos
dormiront à l'abri.

Le diner sera au restaurant, côte de bœuf sauce époisse une petite bouteille d'Irancy .

Le lendemain la dernière étape commence dans
le brouillard qui laissera rapidement la place au soleil, nous déjeunons à Alésia et rejoignons le Morvan en louvoyant par les routes forestières.

Le bilan de ce périple est des plus positif,
au départ des étapes de 150 km journalières peuvent paraître courtes mais vu l'état des machines et des pilotes c'est bien assez, les motos
« vintages » sont parfaitement adaptées à ce genre d'exercice et les
pannes rencontrés n'ont pas été rédibitoires au contraire elles ont pimenté l
'histoire et ça fait des trucs à raconter et à déformer.



En bref que du bonheur, merci à mes trois
compères.

HIVERNALE  EN MORVAN 2015

HIVERNALE EN MORVAN  2019